AccueilCalendrierFAQGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Prise d'otage?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Raguna Nakamura
Féminin Messages : 96
Age : 26

Plaisir liquide~
Orientation sexuelle: What the Mother Duck !? (Inconnu)
Amant(s): Je voudrais bien, mais j'ai très peu confiance aux gens...
Statut social & métier: Stratège des chocolats
MessageSujet: Prise d'otage?   Dim 6 Fév - 13:32

Je suis allongé sur mon lit entrain de lire un roman de la bibliothèque. Comme je lis beaucoup, j'ai la faculté de lire très rapidement un livre, de toute façon je n'ai pas grande possibilité de chose à faire quand j'ai congé! Donc je dévore la lecture comme un drogué presque à longueur de journée. Mes pieds bougent dans le vide parce que je suis sur le ventre, mes lunettes noires glissent sur mon nez et je les remonte en place. Je me met à souffler tout d'un coup sur les mèches de mes cheveux, ils sont tendance à aller devant mes yeux, faisant du coup que je peux plus lire! Je tourne le roman pour ne pas perdre ma page et je tante de mettre de l'ordre dans mes cheveux légèrement en bataille dont je prends presque des heures à pouvoir placer correctement! Je prends une légèrement pause pour regarder autour de moi, ma chambre est assez joyeuse dans ses couleurs, ils sont pâles, mais pas assez pour faire mal aux yeux. Il y a aussi quelques décoration, mais je n'ai pas trop tendance à vouloir en faire trop de toute façon ce n'est pas mon domaine... Je soupire de découragement en voyant le bordel dans ma chambre, pleins de documents partout, de livres en tout genre, des crayons aussi éparpiller sur le bureau et pour finir des dessins dans tout les coins de la pièce que j'ai fais quand j'avais rien à faire du tout. Je me lève pour en prendre un au dessus d'une pile, il a été fait quand j'étais un peu plus jeune, quand mes parents et Florian étaient encore à mes côtés... L'œuvre est très bien dessiner malgré que c'était fait quand j'étais enfant, dessus il y a ma petite famille et moi. Je sens la nostalgie et la tristesse remonter, ils me manquent tellement même si je ne peux plus voir mes parents à cause de l'incendie... Mais pour mon frère de cœur, par contre je n'ai plus de nouvelle depuis qu'on a été séparé, je n'ai aucune trace d'où il peut être... Je dépose le dessin dans la pile où il était et je me dirige vers mes livres et paperasse sur mon bureau pour essayer de faire de l'ordre dans tout ça! Le seul problème, ce n'est pas si simple parce que mon bureau est REMPLIT ce qui me fais soupirer encore une fois. Je décide de prendre mes livres et de faire trois ranger sur le sol, si j'ai assez de place je les remettraient sur mon bureau. Maintenant le fouillis de feuilles et crayons! Je remonte les manches de ma chemise en haut des coudes et je fais le trie, déjà les crayons dans des pots, les feuilles par contre je dois les trier par ce que sont. Exemple, il y en a important pour mon travail, d'autres se sont des feuilles sans importances et pour finir certaines sont des histoires que je décidais d'écrire. C'est pourtant si voyant que je suis intellectuel, non? Je le suis tellement que des gens pensent que je vais finir par devenir fou, mais c'est faux! Alors que je regardais les papiers, j'entends un bruit suspecte qui vient de ma porte-fenêtre, peureux comme je suis, j'ai sursauté. Je replace mes lunettes qui ont encore glisser et je dépose ce que j'avais entre les mains.

*Mais c'était quoi ce bruit..? Je pensais que j'avais fermer ma porte-fenêtre...*

Je mis avance pour vérifier et pourtant elle était bien barrée, sur ce coup je ne savais même pas quoi pensé. Par contre, je ne suis pas sur mes gardes parce que je pense qu'il n'y a personne dans ma chambre. D'ailleurs c'est pour cette raison que je deviens blanc quand quelqu'un me prend dans ses bras par derrière et m'immobilise.

"Qu'est-ce qui ce passe?! Pourquoi vous entrez dans ma chambre comme ça?!"

Je sens très vite des boutons qui donnent horriblement envie de ce gratter, sur beaucoup d'endroit de mon corps. Seulement par ce simple détail, je sais que c'est une femme, d'ailleurs l'arrière de ma tête touche sa poitrine, c'est un autre signe qui prouve... Du coup, je me sens trembler comme une feuille et je me débat pour me dégager, il faut que je me cache, j'ai PEUR des filles!!! Je suis en pleine panique et stresse que j'ai une légère difficulté à respirer, me rendant haletant. Des mauvais souvenirs me reviennent à la tête et j'aurais voulu m'en débarrasser, c'est quand une camarade de classe plutôt étrange et presque SM m'avais violé... Du coup les larmes remontent et je me débats plus violemment. La seule chose que j'avais envie était de me cacher.

"Lâchez-moi... Je vous pries... Je ne veux pas me faire encore violer où pire... J'ai peur..."

Vu la situation qui ce trouve sous mes yeux, c'est un peu logique que je pense à ça, ce qui décuplait ma panique et mon stresse. Ma voix était plus que suppliante et tremblante. je serais prêt à supplier à genoux pour rien ne m'arrive...

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: Prise d'otage?   Sam 12 Fév - 8:23

    Quête de véracité, il fallait que celle-ci éclate au grand jour pour libérer les peuples des royaumes. Tel était le but que s'était donné Lara depuis la disparition de ses parents. Ces dernières années furent mises à contribution dans le but de se créer d'utiles connaissances à travers les différentes contrées, mais aussi à développer sa perspicacité et toutes les informations qu'elle avait pu rassembler. Celles-ci concernaient particulièrement la reine des Chocolats et le roi des Bonbons, les tyrans de cette guerre sans queue ni tête pour lesquels la demoiselle nourrissait une certaine aversion. Ironie, elle qui semblait lutter pour la justice, avait du enfreindre au moins une dizaine de fois toutes les lois pour parvenir à ses fins. Mais comme elle aimait à le dire, la fin justifie les moyens. Noble cause, oui, tant pis si elle s'attirait les foudres de la population par ses agissements et ses dénonciations, leurs avis étaient futiles. Lorsqu'elle se plongeait dans une introspection, être le témoin de la souffrance de son entourage n'était peut-être pas la raison principale qui la poussait à agir de la sorte. Elle n'était pas déchirée que géographiquement dans cet affrontement extra-territorial, mais l'était aussi génétiquement. Sans doute une façon de prouver sa valeur en dépit de son métissage, elle qui avait rarement été considérée à cause de ses gênes. Qu'importe à dire vrai, elle avait d'autres choses auxquelles songer actuellement : ses sources d'informations étaient épuisées ou injoignables, la situation stagnait. Frustrée, la jeune femme avait eu une idée des plus indécentes... Se rendre auprès du stratagème des chocolats, qui était encore le mieux placer pour connaitre les secrets du royaume, et le contraindre et lui révéler quelques informations. Mission risquée, mais cela était encore la meilleure solution, tant pis si le futur la ferait croupir dans un donjon pour avoir causé du tord à autrui. Ainsi décidée, elle se prépara à l'invasion : une tenue entièrement noire et fluide dans laquelle elle pouvait mouvoir sans difficultés. Accroché à sa ceinture, un couteau dans son étui qui lui servirait seulement à paraître plus crédible dans son rôle, mieux valait être armée. Et enfin, elle camoufla son odeur et usa d'un masque de carnaval en forme de chat, burlesque pour la situation mais elle serait totalement méconnaissable puisque même ses yeux étaient cachés. Elle était fin prête pour l'opération " Raguna ", qui débuterait à la nuit tombée.

    Telle une féline, ses pas feutrés passèrent inaperçus, jouant de la flexibilité de son corps pour se glisser d'un endroit à un autre. Sans doute était-elle folle pour se mettre dans une situation pareille, mais contrairement à ce que l'on aurait pu croire, elle était amusée à jouer les infiltrées. Elle espérait seulement que tout se passerait comme elle l'avait initialement prévu et qu'elle repartirait tout aussi discrètement. Si la victime coopérait, leur rencontre serait furtive, et plus jamais il n'entendrait parler d'elle... Du moins, pour le moment. De plus, sans doute la sécurité serait-elle renforcée lorsque la reine apprendrait qu'une tiers personne s'était introduite dans sa demeure et avait menacé l'un des siens. Mais pour le moment, les patrouilleurs n'étaient que des tires au flanc... La demoiselle parvint sans grand mal jusqu'à la fenêtre-porte du jeune homme. Là, elle scruta à l'intérieur de la pièce, dans laquelle elle aperçut le jeune homme, seul. Les conditions étaient excellentes, à présent, il fallait qu'elle agisse sans se faire remarquer. Sans un bruit, elle pénétra par une fenêtre laissée entre ouverte... Cependant, le vent créa un fracas, si bien que même la sylphide sursauta elle aussi et se jeta sur le côté pour se cacher près d'une armoire. Elle se sentit ridicule de ne pas avoir été plus vigilante, mais cela lui offrit la possibilité d'immobiliser Raguna qui se retrouva alors dos à elle. Sans hésiter, elle lui tomba sur le poil, lui fit une clé de bras qui lui permettrait de lui briser le poignet s'il se débattait puis passa son bras libre autour de sa gorge pour le blottir contre elle. Ses formes féminines la tromperaient sur sa nature, mais cela l'importait peu, elle lui prouverait qu'elle était bien assez entrainée pour lui faire face. Là était son instinct de garçon manqué. Ceci dit, la réaction du pauvre immobile fut inattendue...

    Pris dans une sorte de crise inexpliquée, il se mit à hurler des choses plus incompréhensibles les unes que les autres, ce qui surprit Lara qui en resta pantoise. Le violer ? Mais enfin, quelle idée... Jamais elle n'y aurait songé. D'ailleurs, elle ne lui voulait aucun mal, elle désirait le quitter indemne, à moins qu'il ne l'oblige à utiliser la force, ce qui serait nécessaire s'il continuait à s'agiter de la sorte. Il lui fallait avant tout le calmer si elle ne voulait pas que les gardes soient alertés par ses cris et qu'il daigne l'écouter. Alors, pour le dissuader de se débattre, elle insista sur son poignet prisonnier dans le but de lui causer une vive douleur qui ne dura que peu de temps. Tout de suite après, elle appuya sur l'arrière de l'articulation de son genou pour l'obliger à le mettre à terre, et donc à être plus vulnérable.


    " Shhht ! Tais-toi et tout ira bien. ". Dit-elle d'une voix qu'elle modifia avant d'observer en direction de la fenêtre pour s'assurer que personne ne passait par là. " Je ne vais pas te violer, j'te veux pas de mal... Sauf si tu refuses de coopérer. Maintenant, respires calmement, et arrête de trembler comme une femmelette... "

    Voir un garçon réagir de la sorte en était pitoyable, elle ne comprenait pas, elle qui faisait tout pour être forte. Qu'importe, elle était loin de ne pas avoir de coeur, et son visage tétanisé par la peur la touchait au point qu'elle se demandait si cela était une bonne idée. Alors... C'était ça le stratagème des chocolats ? Elle était sceptique. Mais peut-être était-il plus coriace que ce qu'il ne paraissait... ?... Un brin désabusée, elle attendit cependant qu'il daigne se calmer un peu pour desserrer sa poigne, sans le lâcher, et reprendre.

    " Voilà. J'ai seulement quelques questions à te poser... Plus vite tu y répondras, plus vite je serai partie. Mais... Fais attention, je n'aime pas les mensonges. " Maintenant prévenu, Lara ne supportait pas qu'on la prenne pour une idiote, s'il comptait jouer avec elle... Ce serait à ses risques et périls. " Tu es Raguna Nakamura, juste ? Alors, première question, des espions bonbons ont récemment été capturés. Sont-ils toujours en vie ? Quels sont vos projets pour ces mercenaires ? "
Revenir en haut Aller en bas
 

Prise d'otage?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sekai Okashi :: Hosted by imgur.com :: Palais Chocolaté-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit