AccueilCalendrierFAQGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Une visite tant attendue... [PV Alejo Whisper]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
MessageSujet: Une visite tant attendue... [PV Alejo Whisper]   Sam 2 Avr - 12:45

Ennuyant.
C'était le mot. Il s'ennuyait à mourir. Rien à faire. Et il avait faim. C'était ça, le pire. Il avait faim, salivait en pensant aux multiples sucreries qu'il avait auparavant goûté... Sa seule envie en ce moment même, était de croquer un bonbon. Quelque chose de sucré, n'importe quoi. Pourquoi pas un Bonbon, ou un Chocolat? Il n'était absolument difficile à ce niveau là. Oh, non, c'était quelqu'un de facile, Ren, question nourriture. Tant que c'était sucré...
Il n'avait que ça à penser. Manger, manger. Incessante litanie qui lui faisait perdre la tête... Oh, il avait pourtant bien tenté de s'occuper par lui-même. Ce n'était pas quelque chose de tellement compliqué. Il suffisait de trouver quelques trucs par-ci par-là et s'inventer n'importe quoi... Le problème, c'était qu'au bout d'une dizaine de jours - peut-être plus? -, on commençait à se lasser. Et il s'était lassé, le blond, de jouer avec tout et n'importe quoi. Ca se lasse vite, un enfant. La routine, c'est ennuyant.

Voilà pourquoi il se retrouvait là, à se morfondre sur le ciel bleu tâché de blanc cotonneux. Il avait au moins la chance d'avoir une fenêtre, tiens. Mais ça ne lui était même pas venu à l'esprit... Pouquoi s'en préoccuperait-il, en même temps? Il y avait une fenêtre, un point c'est tout. Pas besoin de s'étendre en éloge pour un simple trou dans un mur...
C'était surtout qu'il ne se rendait pas spécialement compte de sa situation. Oh non, ce séjour dans cette bâtisse bien loin du village où il avait grandi, coupée de tout, où on l'enfermait - et où était par ailleurs enfermés d'autres gens - n'était pour lui qu'un simple passage... Quelque chose qui serait éphèmère. Il le savait, juste.
En même temps, impossible de goûter aux différentes saveurs de ce monde en étant enchaîné...

C'était donc tout naturel pour lui de penser à ce qu'il ferait, quand il serait sorti. Un voyage au pays des Chocolats, peut-être? Ou des Glaces? Les Céréales? Il croiserait certainement des Bonbons sur la route, aussi.
Pourtant, on lui l'avait dit. Craché au visage, dans un ton insultant et content. Ren était un esclave. Esclave. Il connaissait ce mot, oui. Et alors? Il les avait regardé, cet aspect candide au fond de ses yeux.
Et alors?
La notion de maître n'avait même pas fait son chemin jusque dans son cerveau. Ca le laissait complètement indifférent, en réalité. Il n'était soumis à personne... Et s'il restait ainsi emprisonné, c'était parce qu'il l'acceptait. Bien sûr que non qu'il s'était réellement retrouvé coincé ici. Involontairement. C'était juste normale, quelque chose qui va et qui vient.
On ne le comprenait pas. Mais il s'en fichait. Il n'en demandait pas tant...

Tout de même, ça serait mentir que de dire que l'idée d'esclave ne l'avait pas un petit peu travaillé. Oui, il y avait pensé. Le temps qu'un instant. Peut-être une journée? Qui savait. Être esclave, c'était une opportunité, en réalité. L'opportunité de s'approcher des gens... Plus précisément de nouvelles proies. C'était plutôt lui servir une saveur inconnue sur un plateau d'argent que le lier avec une chaîne en métal... C'en était exaltant!
Toutefois, aujourd'hui, quelqu'était le-dit jour, c'était spécial. Il allait sûrement avoir une occasion en or de faire saliver ses papilles... Parce que, malheureusement, ils avaient fait bien attention à ne pas le mettre avec d'autres personnes emprisonnées. Ca aurait été de l'argent perdu, avaient-ils dit. Dommage, avait été la seule pensée de Ren. Tant pis. C'était simplement dire "non" à un enfant.
Dans la même continuité, ils lui apportaient à manger à plusieurs. Armés, de préférence. Avait-il pourtant la tête d'un tueur sanguinaire? Ils ne comprenaient rien, ceux-là. Où était le problème? Il goûtait juste de nouvelles sucreries. Des goûts d'un nouveau genre.
Incompréhension.

Mais donc, aujourd'hui était différent. Il avait entendu certains en parler. Quelqu'un allait venir, d'après ce qu'on disait. Qui? Pourquoi? Ren n'en avait aucune idée. La seule et unique chose importante était le fait de recevoir de la visite. Une vraie visite. Il avait d'ailleurs commencé à saliver, ce matin-même, en y repensant. Pourtant, l'idée de croquer la-dite personne n'était pas forcément la première chose qu'il avait à l'esprit. Non, vraiment. En réalité, il se demandait surtout s'il pourrait avoir la chance de parler avec l'autre. Parler, simplement... Pour le début, hein. Car le blond était très sociable. Il appréciait cotoyer les autres, parler et jouer. Cet enfermement l'avait complètement coupé de tout cela. Et ça l'attristait. Ca le lassait.
Ca se lasse vite, un enfant.

C'était donc une nouveauté, que cette soi-disante personne qui allait venir les voir. Et il ne pouvait s'empêcher de se monter tout ça à la tête, sentant l'excitation prendre forme au creux de son ventre. Déjà, les questions affluaient. Homme? Femme? Bonbon, Chocolat? Peut-être Glace ou Céréale? Une lueur amusée et impatiente brillait déjà dans ses yeux.
De toutes façons, il saurait tout dans peu de temps. Bientôt.

Dès que la porte s'ouvrirait.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Alejo Whisper
Messages : 62

Plaisir liquide~
Orientation sexuelle: Nous avons tous un fantasme (Paraphilie)
Amant(s): Vous l'êtes tous !
Statut social & métier: Médecin
MessageSujet: Re: Une visite tant attendue... [PV Alejo Whisper]   Dim 3 Avr - 11:56

Pourquoi donc un Chocolat irait dans le pays ennemi ? Il peut y avoir plusieurs raisons à cela : de la famille à visiter, des amis à revoir, un trafic à faire tourner, un suicide -ce qui serait ... bien imbécile de la part de cette personne- ou tout simplement pour effectuer un service. Pour ce qui était d'Alejo, lui devait en sa qualité de médecin, servir pour le bien de la population, et même si le pays voisin semble avoir une pénurie de médecin, il ne pouvait laisser ces gens abandonnés à leur sort. Comment un chocolat peut-il rendre service à ces ennemis ? Lorsque l'on connait le moindre secret de la Reine des Chocolat et que son enfant à la base était un bonbon, on passait outre mesure ces soucis de guerre. De plus, personne ne se rappel quand tout cette ineptie avait commencée !


En route vers ce marchand d'esclave, bien qu'il soit contre se principe il devait tout de même s'y plier, il était entrain de chevaucher son fidèle destrier depuis le petit matin. Une journée plutôt ensoleillé s'annonçait : les oiseaux qui piaillait dans les arbres de cacao, le coton rosé des nuages matinales volaient dans le ciel ... oui ... une très bonne journée même ! Du moins pour lui, tout le monde ne pouvait se trouver dans sa merveilleuse situation : sous l'aile de la Reine, un enfant qui l'aime et qui l'adore, peut être même un amant constant ... du moins il espérait pour le dernier choix ! Une vie casi-stable ... Enfin, si on excluait le fait qu'il mangeait la chair des citoyens de temps à autre (laissant son enfant en-dehors de cela, ne voulant avoir AUCUNE mauvaises influences sur lui) ... Aaaah, quoi de plus beau qu'un délicieux baisé de son petit amour avant de partir travaillé le coeur léger ?


Bon, ce n'était pas en vagabondant dans la forêt qu'il trouvera le lieu exacte du rendez-vous ! Ces marchands, ils ne donnaient jamais beaucoup de détails et il devait se retrouver là-dedans ... et oui entre les différents commerce d'esclaves, la concurrence est rude ! Tous les coups sont permis, au point d’inquiéter les clients eux-même ! Il parvenu à retrouver son chemin et tomba quelques minutes ensuite sur le bâtiment. Rien de bien étrange de l'extérieur, rien ne pourrait faire penser qu'il y aurait des horreurs à l'intérieur ...


Pieds à terre, il pénétra par la petite porte et se présenta en bon et dû forme ! Deux hommes l'accompagnèrent jusqu'à la "cellule" et restèrent posté non loin pour le surveiller ainsi que pour sa protection ... Cet esclave n'était qu'un môme ! Il était planté au milieu de la salle, regardant par la petite ouverture qui lui servait de fenêtre ... Pauvre enfant ...


- Alors ! Je suis le médecin et je vais m'occuper de toi ... Ren ? Oh tiens ! Le même prénom que mon fils ! Ah ... mon enfant est un véritable amour tu sais ! Mais arrêtons de parler de lui, parlons de toi ... Petit bonhomme, mets toi torse nu et assied toi sur ton ... lit.


Sortant son matériel, il lui indiqua de donner son petit pied. Il avait une légère petite blessure sur la surface qu'il préférait désinfecter. Mieux vaut-il prévenir que guérir !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: Une visite tant attendue... [PV Alejo Whisper]   Ven 15 Avr - 15:40

L'attente.
Rien n'était plus insupportable que cela... On buvait les secondes, jusqu'à s'en rendre saoûl. Le temps devenait éternité, s'étirait pour n'en plus finir...
Ren n'avait pas vraiment cette notion du temps. Mais l'attente, ça, il ne la connaîssait que trop bien. C'était une amie proche. Trop proche à son goût, parfois. Il aurait bien aimé voir ailleurs... Mais ça ne se contrôle pas, le temps.

Alors il s'était résigné à attendre. Le blond n'avait pas bougé de position depuis longtemps. Combien de temps? Ah, il ne savait plus. Le temps, toujours le temps... Il songeait parfois que c'était la seule chose qu'il avait en sa possession. Le temps. De ne rien faire, surtout... Ou de penser. Comme maintenant. Il pensait à celui qui allait venir. Oh, il se questionnait plutôt. Mais au final, c'était toujours la même rengaine: insupportable attente.

Ce fut le léger grincement de la porte en bois qui lui fit relever la tête. Ses grands pétillèrent un instant, alors qu'il dévisageait sans gêne aucune l'inconnu qui venait de franchir le seuil. Inconnu, oui, car ce n'était pas un des gardes...
C'était un homme. Un homme adulte, de taille moyenne, à la chevelure plutôt rougeâtre... Ren le fixa silencieusement, complètant son examen visuel. Il croisa brièvement le regard de l'autre, où il crut déceler une lueur de pitié... Ou était-ce autre chose?

- Alors ! Je suis le médecin et je vais m'occuper de toi ... Ren ? Oh tiens ! Le même prénom que mon fils ! Ah ... mon enfant est un véritable amour tu sais ! Mais arrêtons de parler de lui, parlons de toi ... Petit bonhomme, mets toi torse nu et assied toi sur ton ... lit.

Le blond releva quelque peu la tête à l'entente de la voix de l'autre. Il était bavard... Cela promettait. Oh, oui. Il adorait parler. C'était tout de même mieux d'avoir des réponses en retour... Les monologues, c'était pas sa tasse de thé.
Obéissant, il se releva souplement, quoique quelque peu engourdi, et alla s'installer sur ce qui lui servait de lit. Ce n'était rien de fameux, mais au moins y avait-il un matelas, si maigre soit-il. Sans lâcher l'autre des yeux, et enleva son tee-shirt, se retrouvant torse nu comme le souhaitait le médecin. Parce que oui, l'homme avait effectivement annoncé cela... Il était celui que le blond attendait depuis maintenant un bon bout de temps.

" Votre fils..? Vous avez un enfant, alors? Vous n'avez pas l'air si vieux... "

Ses propres parents ne l'avaient eu qu'à un certain âge, et il pensait donc que la plupart des gens n'avaient pas des enfants trop tôt. Après tout... La frivolité n'est plus tellement tolérée, après, non..? C'était quelque chose qui ne lui plaisait pas. Il voyait généralement les gens dans son cas... Ca le surprenait donc.
Il laissa le médecin s'occuper de son pied, où il avat dû s'égratigner plus tôt. Il ne l'avait même pas remarqué... La douleur n'avait pas atteint son esprit. Ren se pencha quelque peu, observant minutieusement le travail de l'homme. Profitant de cette opportunité, il respira l'odeur de l'autre. C'était faible, vu qu'il ne se trouvait pas si proche de lui, mais il avait l'impression de sentir un arôme plutôt chocolaté... Son sang bouillonna soudainement.

" Vous êtes un Chocolat? "

Sa voix claire brisa à nouveau le silence froid et lourd de la cellule. Sa question était directe, simple retransmission de ses pensées... Ren ne se gênait pas sur ce niveau-là. Il allait toujours droit au but.
Les Chocolats... Il n'en avait jamais réellement vu. De loin... Et encore moins goûté. Mais il n'était pas bête... Ici, ça risquerait de ne pas être possible... Avec ces gardes qui avaient des règles tellement étranges... Le blond n'avait jamais compris leur dégoût face à ses actions.

Il secoua légèrement sa tête, ses mèches se coulant autour de sa tête. Dès que l'homme en face de lui releva son regard, il planta ses yeux dans les siens.
Il venait à peine de rencontrer quelqu'un avec qui parler... Alors il comptait bien pouvoir en profiter le plus longtemps possible... Il avait assez cotoyé l'attente à son goût.

Même si c'était dans un sens plutôt inhabituel pour lui... Cet homme était sa proie.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Une visite tant attendue... [PV Alejo Whisper]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une visite tant attendue... [PV Alejo Whisper]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sekai Okashi :: Hosted by imgur.com :: La ville Sucrée-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit