AccueilCalendrierFAQGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Chacun est enfermé dans sa conscience comme dans sa peau.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Inge Bartholomaeus
Masculin Messages : 12
Age : 27
Disponibilité : Un passage tout les trois jours

Plaisir liquide~
Orientation sexuelle: ... Pas intéressé... (Asexuel)
Amant(s): /
Statut social & métier: Esprit
MessageSujet: Chacun est enfermé dans sa conscience comme dans sa peau.   Mer 13 Avr - 9:37







Séquestré tout au fond de ses oubliettes, perdu dans l'espace temps ne sachant même plus à quel époque il se trouvait, l'étrange créature sous sa prison de métal, de chaines et de ceinturons maudissait chaque jour un peu plus les humains qui lui faisait subir cela. Ils connaîtront tous son amertume, un jour ou l'autre ils ne pourront lui échapper ... Même pas dans leurs rêves dont la douceur le dégoûtait. Chaque secondes passé dans ce lieu clos, humide et recouvert de moisissure était un pas de plus vers l'enfer de son âme. Il sentit alors son cœur se serrer, une douleur dans la poitrine. Il ne pouvait prononcer aucune plainte sous se masque de fer ...


      Some of them want to use you
      Some of them want to get used by you
      Some of them want to abuse you
      Some of them want to be abused



Les humains sont ainsi : le dominant et le dominé ... et ils en redemande ! Ces éternels insatisfaits, grâce à leurs songes égoïstes, des créatures comme lui vivait sur ces Terres. Et jamais il ne pourra disparaître, non, il y aura toujours UN qui cédera à la tentation, qu'importe le prix tant qu'il puisse plonger dans le vice ... Cette planète se laissera détruire ainsi, par tous ses humains ... Sombres idiots qu'ils sont !

La douceur des aiguillons de ces magnifiques ronces s'enfonçait jours après jours dans sa chair, une "punition" que ces ancêtres lui infligea d'avoir offert à ses convives le souhait de leur choix pour ensuite, quelques années plus tard, mourir dans ce manoir ... La seule erreur qu'il ait put commettre était d'avoir resté là-dedans ... Comment pouvait-il savoir qu'un talisman l'empêcherait de sortir ? La porte, l'habitation elle-même était un sort contre lui. L'espoir de le détruire au péril de sa vie ... sombres crétins ... maintenant ils sont tous morts !

Les bras écartés, les poignets tenu par des chaines de par et d'autre de la pièce le tenait debout, la pointe de ses pieds peinant à toucher le sol ... Un crissement, des pas ... Cela faisait bien des siècles qu'aucun être humain ne s'était égarer des les oubliettes ... Quel chance ... peut être aurait-il une chance de s'en sortir finalement ... Courir de nouveau et pousser le monde à sa perte ... Comment lui en vouloir ? Après tout, il vous offrait sur un plateau d'argent ce que vous rêviez le plus !

Levant son visage, sa respiration frappant contre la paroi de métal rouillé du masque qu'il portait au visage, sa gorge vibra, déclenchant un grondement dans les tunnels de ses lieux : il devait à tout prix l'attirer à lui se cher inconnu ... Ils deviendront les meilleurs amis du monde ... Et tout comme Pandore qui ouvrit la boite, libérant ainsi les maux qui y étaient contenus, l'inconnu fera de même et ne pourra plus le retenir de sa fuite !

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Shino Strawger
Masculin Messages : 51
Age : 26

Plaisir liquide~
Orientation sexuelle: Laisse moi te goûter et je te le dirais (Pansexuels)
Amant(s):
Statut social & métier: Roi des Céréales
MessageSujet: Re: Chacun est enfermé dans sa conscience comme dans sa peau.   Dim 17 Avr - 4:57


    C'était une journée particulièrement chiante ... Comme d'habitude quoi. Il n'y avait pas à dire qu'est-ce qu'on s'emmerdait dans ce château ! Je devais passer mes matinées à signé d'innombrables papiers administratifs pour tout et n'importe quoi. Que ce soit pour construire un bâtiment ou l'autorisation pour un tel de sortir du château ... Bientôt je vais devoir signé pour qu'on aille aux chiottes ! Et après on se demandait pourquoi je fuyais toujours ce tas de pierre pour aller me promener en ville ! Non mais sérieux ... Être roi c'était chiant, ennuyeux ... Ce me pourrissait à longueur de journée la vie. Bref, on était un jeudi, journée que je détestais particulièrement, car il était organisé chaque semaine à ce jour une réunion que je devais obligatoirement tenir ... Et comme à mon habitude, j'allais esquiver l'affaire. J'étais sûr qu'Annabella allait arranger seule l'affaire.

    - "Majesté nous avons une réunion ! Où allez-vous ?"
    - "Yo, le vieux ! En tant que roi je me dois de connaitre mon château comme ma poche. Je vais donc me promener dans les sous sols !"
    - "Les sous sols ! Mais c'est dangereux !"

    Je ne lui laissai guère le temps de déblatérer un peu plus qu'il ne fallait. Ces vieux croûtons de conseiller étaient encore plus chiant que ma femme. J'étais non seulement le roi des feignants, mais aussi celui des fuyards. J'étais un pro pour ça même. Tout prétexte était bon pour que je me tire le plus loin possible des responsabilités. Bref, j'avais bien l'intention de visiter le château au complet. J'avais eu beau passer ma vie dans ce tas de pierre, il y avait certains endroits où je n'avais jamais mis les pieds. Et ceux pour diverses raisons, notamment le fait que ce soit dangereux pour l'héritier des Céréales ... M'avait-on dit. Et il y avait bien un endroit que je n'avais jamais exploré, - enfin si je l'avais fait, l'interdit ne m'arrêter pas -, mais je n'avais visité qu'une seule partie. Me rendant donc au dit lieu, je descendis d'immense marche de pierre, mangeant tranquillement une sucette, tongs au pied.

    Arrivant dans les oubliettes qui à ma connaissance ne servait plus, je m'engouffrais peu à peu dans ce lieu jadis si morbide. Les choses glauques ne me faisaient pas plus peur que ça, et de nature curieux je continuais d'avancer. Mais subitement ma marche tranquille s'arrêta quand j'entendis des bruits de chaînes. Mes oreilles me jouaient-elles des tours ? Il n'était cencé y avoir personne ici. M'avançant donc vers ces étranges bruits, je crus m'étrangler avec ma sucette quand je vis ce que je vis ... Une fille ! Toussotant plus qu'il ne fallait, mes yeux étaient ronds de surprise. Fixant la jeune fille comme c'était un alien.

    - "Qu'est-ce tu fous là toi ? Les femmes sont certes chiantes, mais je n'en ai jamais mis une en taule ! Surtout ici ! C'est qui le crétin qui t'as enfermé là ... ?"
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.forumactif.com/t300797-defilement-horizontale#26353
 

Chacun est enfermé dans sa conscience comme dans sa peau.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sekai Okashi :: Hosted by imgur.com :: Palais du Blé-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit