AccueilCalendrierFAQGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un nouveau jour dans ma nouvelle vie [PV Alejo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Ren Whisper
Féminin Messages : 10
Age : 26

Plaisir liquide~
Orientation sexuelle: What the Mother Duck ? (inconnu)
Amant(s): Je suis trop jeune pour ça! >
Statut social & métier:
MessageSujet: Un nouveau jour dans ma nouvelle vie [PV Alejo]   Mar 11 Jan - 2:56

    Il est le matin, assez tôt et ça fait environs une semaine que je suis ici. Même si je me sens bien et que je me suis attaché rapidement à mon nouveau papa, il y a d'autres gens du château qui me regardent étrangement à cause de ma race et ça me rends encore mal alaise... ça va venir que ce genre de regard ne va plus me rien faire. Je me décide de me lever, de toute façon ça ne serre à rien de paresser si je n'ai plus sommeil! Je met mes pantoufle en forme de lapin et je replace correctement mon pyjama bleu avec des petits pingouins. Je me tourne face à mon lit pour prendre ma peluche chat, j'en avais pris un qui ressemble au chat de la directrice de l'orphelinat où j'étais, ce matou était mon compagnon, donc la peluche montrait un peu sa présence indirectement. J'observais ensuite la chambre, Alejo n'y était pas, alors logiquement il devait être au travail.

    *Je me demande s'il a déjeuné, si c'est le cas, c'est pas grave je conserverais le reste du repas!*

    La première chose que je fais en sortant de la chambre, est de me diriger vers les cuisines. Je met le toutou sous mon bras pour prendre le plateau remplit de bonnes choses pour une portion de deux personnes. Je remercie les cuisiniers d'un sourire avant de sortir de la pièce. Avec la semelle en plastique de mes pantoufles, ils claquaient un peu en marchant et les oreilles des lapins bougeaient. Mes pas s'arrêtent devant l'infirmerie, je donne des léger coups de pieds sur le bas de la porte pour prévenir de mon entré, mes mains étaient trop remplis pour la cogner correctement. Je pousse la porte de mon corps pour y entré en souriant, je dépose le plateau sur une table avant d'aller faire un câlin à mon papa adoptif. Je frottais mon visage contre son dos.

    "J'espère que je ne dérange pas trop! Si tu n'as pas déjeuné, j'en ai apporter un!"

    J'avais écris ça rapidement sur un bloc-note que j'ai toujours avec moi et je suis montre. Je resserrais ça ensuite avant d'aller m'asseoir à la table et prendre ma part. Je mis la peluche un peu plus loin. Je prends une bouchée de mon repas avant de resortir ma source pour communiquer et je me met à écrire quelque chose avant de lui présenté.

    "Tu as bien dormis? Est-ce que ça fais longtemps que tu as commencé à travailler ce matin? Sachant qu'il est 8h, donc il est tôt..."

    J'avoue qu'au début je pensais qu'il avait une petite amie ou une femme, mais qu'il n'avait pas pus l'emmener à l'orphelinat. Mais, mais non, il était belle et bien seul et ça m'avais légèrement surpris dans les premiers moments. Je retourne à mon repas que je dévorais avec appétit, j'ai une faim de loup! Ça ne me pris pas beaucoup de temps pour finir mon repas, mais j'avais fais attention pour ne pas m'étouffer. Deux questions me trottaient dans la tête, jusqu'à maintenant je n'avais pas oser les dire, mais aujourd'hui la curiosité était trop présente et je décide de me lancer. J'avançais mon paquet de feuilles et mon crayon que j'avais éloignés pour manger, les mettant maintenant devant moi et je me met à faire glisser mon crayon et j'écrivais alors mes questions avant de lui montrer.

    "J'ai deux questions un peu indiscrète dont maintenant je n'arrive plus à garder, si tu ne veux pas y répondre, papa, ce n'est pas grave, je comprendrais. Déjà, pourquoi tu as adopté moi? J'avais quoi de spécial comparé aux autres enfants à tes yeux? Et ma deuxième c'est est-ce que tu es célibataire? Parce que je ne t'es pas vu avec quelqu'un... D'avoir seulement un père adoptif comme famille, ne me dérange pas au contraire même je suis heureux! Juste que ça m'a surpris de pas voir de femme dans ta vie, surtout que tu es gentil, surtout avec moi en tout cas..."
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Alejo Whisper
Messages : 62

Plaisir liquide~
Orientation sexuelle: Nous avons tous un fantasme (Paraphilie)
Amant(s): Vous l'êtes tous !
Statut social & métier: Médecin
MessageSujet: Re: Un nouveau jour dans ma nouvelle vie [PV Alejo]   Mar 11 Jan - 11:48

Eveillé aux chants des coqs, un médecin vautré dans son lit eut une petite difficulté matinale qui l’empêchait de réveiller : tout d’abord il était tôt, très tôt, trop ! De plus la présence d’un garçon dans son lit le fit sourire. N’allez pas imaginez que c’est encore une de ces conquêtes, aussi nombreuses fut-elle, non loin de là ! C’était son enfant, depuis peu, il s’était décider à adopter, certainement due au choc qu’il avait eut quelques semaines plutôt : Alejo devait en principe avoir la garde d’un de ces cousins (l’amour d’Alejo pour un enfant … est par moment ambigu, louche … mais quand on parle d’une relation avec un enfant A LUI, il connaissait ces limites, du moins il le pensait, nymphomane qu’il était), malheureusement, celui-ci décéda après les blessures affliger lors d’une attaque surprise dans son village. Cette guerre ne cessera donc jamais ?

Tendant ces bras pour prendre l’enfant avec soin contre lui, il inspira l’odeur du bonbon que dégageaient les racines de sa chevelure, exploitant sans scrupule la merveilleuse chaleur corporelle qu’il avait. Ce garçon rosé avait illuminé ces journées depuis la tragique disparition de son petit cousin. Bien qu’il ne parle pas, il était doux et attentif au moindre geste et paroles qu’il avait envers lui, tout comme le docteur. Ces cheveux roux s’accordaient aux siens, son regard myosotis allait en faire tomber plus d’un ou d’une ! Seulement, étant désormais debout, il allait devoir lâcher son petit bonheur sucré pour aller travailler. Qui l’eut cru : être médecin dans un château n’est pas de tout repos ! Il y avait toujours de nouveau blessé : cuisinier, jardinier, animateur, ministres et même des villageois qui dans le désespoir de ne trouver personne qui pourrait les soigner arrivait ici. Il ne pouvait jamais refuser ces derniers, lui aussi venait de la ville et se trouve depuis sous la protection de la Reine.

Dans un élan, il s’habilla rapidement : des vêtements de sobre avec sa chemise blanche de médecin sur les épaules. Recouvrant l’enfant avec précaution et lui donnant un dernier baiser sur le front, il s’en alla dans les couloirs. A peine eut-il le temps de mettre un pied à l’extérieur qu’un garde l’informa qu’un cavalier c’était fait attaquer au bord d’un sentier et venait de perdre sa jambe : oui, ceci était tout sauf du repos !



Deux petites heures vinrent à passé quand une petite bouille entrebâilla la porte. Ren venait tout juste de ce lever, habiller d’une manière si mignonne surtout ces petits chaussons qui faisaient vraiment ressortir son esprit d’enfant. Oui, il le vit dans le reflet de la glace alors qu’il bandait encore le reste de la jambe de la victime. Il le serra par derrière dans ces bras chaleureux, alors qu’Alejo se retourna pour le prendre dans ces bras, l’éloignant de la victime après qu’il ait tiré le rideau.

« Que c’est tendre de ta part de m’avoir apporté se repas ! Je n’ai rien mangé en effet, merci de cet attention mon petit ange ! »

Le médecin s’asseyait face à lui, prenant la tasse de café fumante. Il avait encore sa petite peluche avec lui, il semblait vraiment y être attaché.

« Oh, j’ai dormis à merveille, ne te soucis pas de cela. Et toi ? As-tu réussis à bien te reposer ? Hm ? A quelle heure je me suis levé ? Il y a deux heures je crois, la bassecour ne fait pas de pitié ! Les coqs ont bien chantonné ce matin ! »

L’enfant semblait affamé, Alejo quand à lui se contenta du maigre repas qu’il lui laissa. Quand l’enfant eut terminé, d’un geste plein de douceur, il le prit sur ces jambes, regardant ce qu’il écrivait. Ah voilà les questions sensibles, un chemin minée où le moindre de ces paroles pouvait être mal interpréter.

« Papa … j’adore quand tu écris cela ! ça me fait très chaud au cœur ! »

Il mit sa main sur son front et le tira vers lui pour lui embrasser la joue avec précaution, comme s’il allait se briser au moindre geste violent.

« Pourquoi … je t’avoue que … je devais avoir de la famille à garder, mais ils sont décédés dans une attaque. Et puis, je me suis dis qu’un enfant rêverait de trouver une famille. Je suis donc allé là-bas et je t’ai remarqué tout de suite : à part, l’air joyeux avec se petit chaton … tu semblais être la douceur même tout en étant joueur … c’est ce qui m’a plut »

Ces doigts firent le contour de son visage, incessamment, sans pouvoir s’arrêter. Sa peau était soyeuse comme celle d’un bébé.

« Oh … ça ne te dérange pas … disons que … je suis célibataire oui, je n’ai personne dans ma vie, je pense que je n’aurais personne. Pour ce qui est d’une femme … »

Il gardait le fait qu’il préférait les hommes, continuant l’air de rien

« Oui, je suis gentil avec toi, tu le mérites, tu es un amour de petit garçon ! Qui ne mériterait pas de la joie dans sa vie ? »

Ces deux petites questions le fit sourire … avant qu’il n’en pose lui-même

« Et toi ? Que penses-tu de moi ? Je suis bon dans le rôle de père ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ren Whisper
Féminin Messages : 10
Age : 26

Plaisir liquide~
Orientation sexuelle: What the Mother Duck ? (inconnu)
Amant(s): Je suis trop jeune pour ça! >
Statut social & métier:
MessageSujet: Re: Un nouveau jour dans ma nouvelle vie [PV Alejo]   Sam 2 Avr - 14:43

Je le regardais lentement manger, je ne savais pas si je lui en avais apporter assez ou si papa avait encore faim. Tout d'un coup il me prenait sur ses jambes, j'ai pris mon bloc note et mon crayon prêt de moi en gardant ma peluche chaton et je l'écoute attentivement. Avec mon nouveau papa, je suis captivé rapidement quand il parle et mon regard est toujours entrain de regarder le sien. Je mettais mes petits bras autour de son cou et embrasse sa joue, je trouve avec nos physique on pourrait être prit pour un père et un fils de sang très facilement, mais non c'est mon papa adoptif, malheureusement parce que j'aurais voulu avoir un vrai papa comme lui! Je me mis à écrire pour lui répondre.

"J'ai très bien dormis, surtout quand je suis dans tes bras papa!"

Je suis muet, c'est pour ça que j'écris pour me faire comprendre, sinon ça ne serait pas si simple. En fait c'est un mutisme psychologique et non un causer par un accident ou bien d'une autre raison x. il faut dire qu'avant que je sois orphelin j'ai eu un traumatisme qui a causer ça. Entre autre ça à pris du temps pour que je sois adopter à cause de ça et qu'aussi je m'occupais plus du chat que de jouer avec les autres. C'est plus tôt que les enfants ne voulaient pas jouer avec moi. Mais là j'ai un nouveau papa et je suis tout content!

"C'est normal que je l'écris, tu es mon cher papa que j'adore!!!"

Je souriais joyeusement en donnant un bisou sur le nez de ce dernier, j'ai pas été aussi heureux depuis un moment! Mon visage se mit contre son torse pour respirer son odeur que je trouve rassurante.

"Je suis désolé pour ta famille, je ne savais pas... Je suis heureux que tu m'es adopter! Surtout que ça faisait presque un an d'avoir des parents, mais personne ne me remarquais vraiment à cause de mon mutisme et le fait que je ne jouais pas avec les autres enfants... Mais toi tu m'as remarquer et je te remercie!"

Je ferme les yeux doucement en sentant ses doigts caresser mon visage, j'aime quand il s'occupe de moi et me donne de l'affection et puis ça me relaxe beaucoup. Puis je secoue la tête en lui répondant par écrit.

"Non, ça ne me gêne pas que tu sois tout seul, il va juste me manquer une présence féminine, mais ce n'est pas bien grave je suis dans le début adolescence, donc le besoin est moins important on pourrait dire."

Je souris à mon papa, en faite malgré que j'ai 13 ans, il y a beaucoup de chose que je ne connaisse pas ou très peu, comme l'homosexualité j'en ai jamais entendu parler. Donc si quelqu'un m'en parlerais un jour, pour l'instant je ne connaissais pas la signification. Tout d'un coup, je me met à rougir, les petits compliment me rendais heureux, même très.

"Je te remercie papa et c'est vrai que je mérite le bonheur et toi aussi! Pour te répondre, je dis que tu es le meilleur papa du monde et j'en suis fier!!!"

Je m'approche pour embrasser ses lèvres timidement, j'embrassais ma mère comme ça, alors pour moi c'est normal! Je décide de me redresser en câlinant ma peluche. Je regarde partout par curiosité, j'étais déjà venu, mais pas vraiment regarder. Mais je retourne vers mon papa bien vite en faisant une moue et je reprends mon calepin et mon crayon et je note avant de lui montrer.

"Je trouve ça dommage qu'il n'y es pas vraiment d'autres enfants dans se château... Je veux me faire des amis, mais se sont tous presque des adultes et je ne veux pas vraiment déranger..."
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Alejo Whisper
Messages : 62

Plaisir liquide~
Orientation sexuelle: Nous avons tous un fantasme (Paraphilie)
Amant(s): Vous l'êtes tous !
Statut social & métier: Médecin
MessageSujet: Re: Un nouveau jour dans ma nouvelle vie [PV Alejo]   Ven 15 Avr - 17:43

Le petit rouquin assit sur ses jambes représentait bien sa raison de vivre, qu’importe si on le rejetait de la société, si certaines personnes lui projette des blocs ainsi que tous ce qu’ils pouvaient trouver, il ne lâchera pour rien au monde cet enfant qui réclamait beaucoup de temps, d’attention et d’amour. Combien de compliment pouvaient-ils s’échanger dans une journée ? Une vingtaine ? Cinquantaine ? Bien plus encore ? Oui … cet enfant était son bijou, son diamant, il le capitonnerait si s’était la seule solution pour le protéger du mal extérieur.

Une chose devrait cependant être interdite : d’avoir des lèvres aussi douce et gouteuse. Finalement, Alejo était un prédateur sexuel … plus ou moins … un de ses types que l’on souhaiterait voir pourrir au fond d’une cellule pour le bien de tous. Il se cachait, prédateur qui avait aussi de longues dents aiguisées, prête à déchiqueter de la chaire fraîche. Oui, sa conscience était lourde pour des cas bien particulier, tel que de s’en prendre à des enfants encore innocent, il se haïssait pour avoir des pulsions aussi mauvaises : prendre plaisir à détruire la vie de quelqu’un d’autre, le manipuler, le désorienter, le rendre fou … Ren sera son exception, il ne cessait de se promettre de jamais rien lui faire et réussir à embellir ses journées en le préservant du danger.


« Une présence féminine n’est pas tout à fait nécessaire … un homme peut très bien prendre la place d’une femme … je peux devenir aussi bien ton papa ET ta maman … »


Il apporta sa main à son cou, la remontant le long des petites veines ressorties jusqu’à sa joue rosée, aussi douce que la peau d’une pêche … Des yeux d’un vert scintillant de joie, alors que les siens sont, soit, d’un bleu profond, mais ne semble refléter rien de bien vivant. Tout cela changea lorsqu’il était en sa présence, son attention captivé par son enfant, le regard doux et protecteur … Lisant avec attention tout ce qu’il lui écrivait, le nez trouvant essentiellement sa place dans sa chevelure rouquine, inspirant l’odeur de son enfant, celui d’un jeune bonbon dont le sucre était encore instable.


« Les enfants sont bannis de ces lieux en temps normal mon poussin, c’est un lieu studieux tu sais. Des décisions importantes se prennent ici … chaque jour qui passe et un pas en avant vers la fin de cette guerre … on ne saura pas comment cela se finira, mais tous ce que je souhaite c’est que l’on puisse retrouver un monde de paix … Tu comprends pourquoi je ne souhaite pas non plus que tu sortes … Il y a des méchantes personnes dehors qui pourraient te faire du mal !»


A ses mots, il embrassa à son tour les lèvres charnues de son enfant. Il pourra devenir accro à ses baisers, qui d’ailleurs duraient un peu plus longtemps que ceux donner par Ren, oui, Alejo réussissait ainsi à apprécier son enfant de plus en plus. Le jour où il le laissera, il sera le père le plus malheureux qu’il puisse exister.


« Profites d’être petit et de jouer … le temps que tout passe … et puis, comme je te l’ai promis, si tu restes sage et gentil, on se mariera ensemble quand tu seras grand ! »


Oui, ses douces promesses que font un jour vous enfants : « papa/maman, quand je serais grand, je me marierais avec toi ! ». Ren lui avait fait ce petit coup aussi, une belle promesse qui s’estompera au fil des années …
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Un nouveau jour dans ma nouvelle vie [PV Alejo]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un nouveau jour dans ma nouvelle vie [PV Alejo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sekai Okashi :: Hosted by imgur.com :: Palais Chocolaté-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit