AccueilCalendrierFAQGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La plage est un endroit où il est séant... de le montrer.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Alejo Whisper
Messages : 62

Plaisir liquide~
Orientation sexuelle: Nous avons tous un fantasme (Paraphilie)
Amant(s): Vous l'êtes tous !
Statut social & métier: Médecin
MessageSujet: La plage est un endroit où il est séant... de le montrer.   Jeu 13 Jan - 10:57

Un après-midi des plus agréables à la plage. Alejo venait de prendre une journée de repos, afin de pouvoir laisser son esprit vagabonder sur autre chose que des plaies, des opérations et autres maladies. La couleur du sable, jaune étincelant, avant le gout du cacao fraichement mit en poudre, l’eau de la mer s’abatant sur ces pieds laissait des traces bleuté de son passage. Cet endroit était magique, sortait complètement de la norme !

Toutefois autre chose sortait de cette norme, un inconnu qui semblait s’épuiser au loin, marchant comme le dernier des condamnés, près a recevoir la lame tranchante de la guillotine sur sa nuque. Cela ne pouvait qu’attirer son regard. Ces vêtements eux-mêmes n’étaient pas ce que l’on voyait habituellement : de la friche qui semblait abimé. Ce qui l’inquiéta fut le fait qu’il s’écoule sur le sable sans se relever. Ces instincts de médecins prenant le dessus, il accourra pour examiner cette jeune personne : sa peau était recouverte de cicatrice, de tatouages au fer, la peau qui gouttait … Mais que faisait un glaçon sur une plage à une telle heure de la journée ?! IL ETAIT FOU ?! Ou fuyait-il …

Prenant la victime des pires vices dans ces bras, il l’amené à l’ombre, remerciant encore mentalement une des servantes qui plus tôt, avait eut la bonne idée de lui donner des glaçons. Trop de chaleur pouvait aussi faire fondre un chocolat !
Sans hésitation, il déshabilla le jeune garçon pour le recouvrir de cette glace. Plaçant cube par cube sur les zones les plus touché, l’entourant de feuille de menthe, espérant que cela lui donne une impression de fraicheur avec les moyens du bord ! Bien qu’évanoui, la beauté du garçon ne le laissait pas indifférent, bien au contraire, néanmoins, ce n’était pas de l’attirance purement sexuelle, il voulait aussi savoir et comprendre ce qui lui était arrivé.



« Qu’est-ce qui c’est passé … pourquoi est-il ainsi … si loin de son pays … quelle folie de vouloir à ce point sortir »


Assit sur une roche de calcaire, il patienta jusqu’au réveil du garçon.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Florian Gomez
Féminin Messages : 31
Age : 26

Plaisir liquide~
Orientation sexuelle: ... Pas intéressé (Asexué)
Amant(s):
Statut social & métier: Esclave évadé
MessageSujet: Re: La plage est un endroit où il est séant... de le montrer.   Ven 14 Jan - 0:25

    Je me suis échappé de mon maitre depuis déjà quelques temps. Je ne sais vraiment pas où aller, je mettais endormit la nuit passer à la plage vu l'air frais donner par la mer. Maintenant, il fait tellement chaud que je me sens fondre et je suis déshydraté. Je suis en fuite pour beaucoup de raison, la première j'avais assez d'être utiliser et deuxièmement je voulais retrouver une personne. Mais ma premier préoccupation à cette instant est de me trouver un endroit frais et pouvoir boire de l'eau. Mon corps n'est pas de cette avis, la chaleur me tombe dessus et me fatigue. Rapidement, je perds le contrôle de mon corps et je tombe au sol, j'ai perdu conscience malgré mes efforts. Pendant ce temps, un homme inconnu m'a transporter dans un coin d'ombre avant de me déshabiller et poser des glaçons enrouler de feuilles de menthes sur mon corps. La douce, mais faible fraicheur me réveilla, mais c'était particulièrement la douleur de mes plaies qui en était la grande cause. Elles ne sont pas guéris convenablement, surtout que je n'avais pas grand chose sous la main pour le faire. J'ouvre les yeux en silence avant de remarquer ma nudité et l'homme pas très loin. J'aurais pus deviner que c'est pour m'aider, mais j'ai une barrière épaisse qui m'évite à avoir confiance envers un inconnu, rapidement. Pour l'instant, je ne me lève pas à cause des glaçons, mais mon regard est furieux et méfiant. Ma voix qui ce fait entendre par la suite montre les même sentiments.

    "Pourquoi vous m'avez aidé? Vous voulez utilisé mon corps ensuite comme pleins d'autres hommes avant? J'en ai assez qu'on m'utilise, donc dites moi la vérité tout de suite de la raison de cette acte?!"

    Peut-être que j'ai été un peu trop fort, mais mon caractère est ainsi. Je me méfie de tout le monde, sauf ceux que je connais, se sont les années en temps qu'esclave qui a forgé mon caractère méfiant et rude. Tout d'un coup, je gémis de douleur, ça recommence de plus belle. Je monte ma main sur mon visage dont des marques au fer saignent. Je ne pouvais presque pas compter les parties de mon corps qui n'a pas été toucher par des blessures, presque tout à été atteint. Je me lève lentement quand les glaçons furent fondus. J'enfile mon boxer et mon pantalon qui se situent légèrement plus loin. Mon oeil gauche est fermé par le liquide rouge qui commençait à glisser de par les marques au dessus de celui-ci. Ma chemise étant déchirée, je reste torse nue et je m'avance vers le roux. Mon regard était toujours pareil, mais mes jambes me lâchent à cause de mon corps qui est loin d'être en forme. Je suis tombé sur lui sans pouvoir réussir à me relever. Mon visage est collé contre son ventre et je grogne légèrement en tentant de me relever sans succès. Mon ton et ma voix était toujours pareil, mais était froide et sèche.

    "Je suis certain que ça vous amuse que je sois si faible! Tschii... De toute façon d'être soigné est loin d'être gratuit, surtout pour un fugitif comme moi!"

    Je sais, je devrais pas mettre tout le monde dans le même bateau et les juger avant de les connaitre, mais je préfère me protéger. Tout le monde a ses péchés et sans étonnamment, l'homme est majoritairement pervers et violent. J'ai eus beaucoup de fois l'expérience et maintenant j'en suis épuisé physiquement et raz-le-bol mentalement. Pourquoi intérieurement je ne suis pas si affecté que ça? C'est que je coupe mon esprit dans ses moment, donc c'est comme si je ne me rends compte de rien. Je suis essoufflé à force de tenter de me relever, j'abandonne. J'admets qu'à ce moment je suis beaucoup trop faible et j'ai surtout pas envie d'être abuser et je le fais savoir.

    "Si vous me touchez ne serait ce qu'un peu sexuellement, je vous massacre, donc ne réalisez surtout pas vos penser de se genre sur moi!!"

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Alejo Whisper
Messages : 62

Plaisir liquide~
Orientation sexuelle: Nous avons tous un fantasme (Paraphilie)
Amant(s): Vous l'êtes tous !
Statut social & métier: Médecin
MessageSujet: Re: La plage est un endroit où il est séant... de le montrer.   Mer 26 Jan - 9:55

La résistance de l'enfant ne l'étonna guère, les cicatrices témoignent une maltraitance et en n'utilisant simplement un peu de logique, on pouvait deviner que le garçon était/fut esclave. La rougeur de sa peau glacé ainsi que les ecchymoses démontraient que le méfait était plus ou moins récent. Sur la défensive et employant l’agressivité , chose tout à fait normal après ce qu'il à put vivre, il l'écouta déballer sans dire mots.
La chair du petit avait l'air délicieuse, il aurait bien voulut la goûter où planter son bâtonnet dans son pot glacé. Mais trêve de plaisanterie, il expliqua de sa voix neutre qu'il n'employait que lorsqu'il travaillait :



" N'ayez crainte, je ne suis qu'un humble médecin ayant trouvé un civil à terre. Il est de mon devoir de vous aider et de vous soigner. De plus, la Reine aurait très peu apprécier le fait que je laisse un être vivant mourir sous cette chaleur. Je vous ais appliqué les premiers soins, par contre il faut que vous me suiviez, vous n'êtes pas en état de pouvoir rester dehors tout particulièrement ici : je ne souhaite strictement rien de votre part. A ce que vous prétendez, vous avez dû énormément souffrir ... c'est tellement ignoble tout ceci."


Il semblait alors que l'inconnu voulait s'en aller, remettant ces vêtements. Il avait en effet de belles formes, des hanches de rêve, des bras fins, des épaules pour le moment peu larges. Sa mâchoire était fine tout comme son cou. Il ne pouvait s'empêcher de l'imaginer entrain de l'embrasser avec passion, sentir son souffle glacé sur son corps de braise, allumé par le désir. L'entendre murmurer son nom alors qu'il s'attaquait avec tendresse son corps, le voir écarter ces jambes inconsciemment par l'envie ... mais assez fantasmé, le jeune glaçon venait de tomber dans ces bras ! Il passa en effet ces bras autour de lui pour le soulever et l'emmener au château. Sa voix s’attendrit alors qu'il enlevait les tâches de sang gelés.


"Je vous emmène dans un lieu plus froid afin que vous puissiez bien cicatriser. Les soins ... ne faites pas attention au prix, notre Reine se fait beaucoup de soucis pour son peuple et voir l'inflation sur tout ... cela l'inquiète de plus en plus ... Faites moi confiance, si je voulais vous faire du mal, j'en avais tout le temps vous ne pensez pas ?"


Ou peut être préférait-il gagner le corps de quelqu'un à la "loyale". Encore très loin de s'imaginer que ce glaçon sera en faite celui qui volera son coeur et le fera vivre plus sainement, il prit quelques raccourcies à travers les digues de poudre cacaoté, rentrant plus rapidement au château ainsi, puis alla directement dans l'infirmerie avec le garçon dans ces bras. Il le plaça dans une sorte de congélateur prévu à leur effet, il le prévenait ensuite ayant tout de même l'air inquiet :


"... Vous pourrez vous en aller quand vous aurez cicatrisé mais pas avant ... reposez vous pour l'instant. S'il y a le moindre soucis, je suis juste dans la pièce à côté ..."


Il referma le couvercle, le laissant ainsi afin de s'occuper de contrats et autre paperasses à son bureau, ces petites lunettes sur le bout de son nez. Ce petit air sérieux donnait un charme, un de ces nombreux atouts ...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Florian Gomez
Féminin Messages : 31
Age : 26

Plaisir liquide~
Orientation sexuelle: ... Pas intéressé (Asexué)
Amant(s):
Statut social & métier: Esclave évadé
MessageSujet: Re: La plage est un endroit où il est séant... de le montrer.   Dim 20 Mar - 0:58

Je commence à me débattre quand il le souleva pour me transporter, mais j'étais vraiment trop faible pour vraiment partir de ses bras. J'étais toujours méfiant même si cette homme donnait la confiance, de toute façon il est difficile d'avoir la mienne. Je dus bien vite me calmer, de toute façon ça prenait mon énergie pour rien du tout.

"Bon je peux avoir légèrement confiance en vous à cause que vous êtes médecin, mais pas plus... Je suis très méfiant et beaucoup sur la défensive... Vous ne m'avez pas fais de mal, mais on sait jamais avec les idées et les pulsions étranges des êtres vivants..."

Je regardais le chemin emprunté, ayant la net impression que c'était la route la plus rapide pour aller où il veut l'emmener. Son corps est peut-être chaleureux et presque protecteur, mais j'étais tout tendu et sur mes gardes en cachant ma douleur. Mais par contre mes yeux ferment tout seuls, je me bats pour ne pas qu'ils se ferment, par soucis de méfiance je préfère ne pas dormir pour l'instant. De loin, je finis par voir un château énorme, oui j'ai vécu presque toute ma vie dans ce royaume, mais je n'avais jamais vu le château de la Reine. Je ne m'endormais plus parce que j'étais maintenant curieux même si ça ne se voyait quasiment pas. Je regardais un peu partout dans les couloirs, mais je me fais petit quand les gens me dévisageais, je déteste d'être le centre d'attraction. Je préfère largement être presque invisible aux yeux de beaucoup de gens. Tout d'un coup, l'homme me mit dans un congélateur dont je n'avais jamais vu de ma vie, chose qui est certain je me sentais très bien là dedans. Je m'installe rapidement confortablement coucher, surtout que l'intérieur est coussinet pour le confort.

"Ma cicatrisation durera combien de temps? Mais il sera possible de m'ausculté un peu plus tard? J'avoue que ça m'inquiète si j'ai des choses que je n'ai pas conscience d'avoir..."

C'est un médecin après tout, il aurait finit par m'examiner, alors tant qu'à faire, j'ai dis toute suite mes incertitudes, je n'aurais rien à perdre... Mais alors qu'il parti dans son bureau, rapidement je m'endormais, je n'arrive plus à tenir, j'ai des heures de sommeil à récupérer et du repos aussi. Pour une fois, mon sommeil est profond et réparateur, habituellement il est léger et pleins mauvais rêves. Je me réveilla un moment ensuite, ne savant pas combien d'heure j'avais dormis, mais une chose est certain, le soleil était sur le point de ce coucher. Je prends quelque peu mon temps avant de sortir du congélateur. Mes jambes me tiennent plus solidement, preuve que je me sentais déjà un peu mieux, le miracle du froid sur les glaçons. Mes pieds touchent le carrelage geler dont pour moi est à bonne température et je me familiarise un peu avec la grande pièce qui est quasiment l'intégralité de l'infirmerie. Je me souviens ensuite de ce qu'il avait dit et je me dirige vers une porte que je devine être son bureau. Je cogne doucement par politesse avant d'ouvrir celle ci lentement et entré dans la pièce, restant à l'entré.

"Pardon de déranger... Je viens de me réveiller, alors je ne sais pas quoi faire dans ce milieu inconnu..."

Ma voix est plutôt neutre, ni glacial ni chaleureuse. Habituellement je me débrouille de par moi-même et j'utilise pas l'aide des autres. Mais là je suis dans un endroit inconnu pour moi et ça m'intimide même si ça ne se vois pas... Je me dis que déjà pouvoir prendre une douche ferais du bien, je me sens sale... Donc je décide rapidement de demander.

"Docteur, où sont les douches s'il vous plait et des vêtements de rechange?"

Je suis partie sans rien avec moi, presque sur un coup de tête même et je n'ai pas pus me laver convenablement non plus. Donc j'en avais besoin plus que nécessaire!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Alejo Whisper
Messages : 62

Plaisir liquide~
Orientation sexuelle: Nous avons tous un fantasme (Paraphilie)
Amant(s): Vous l'êtes tous !
Statut social & métier: Médecin
MessageSujet: Re: La plage est un endroit où il est séant... de le montrer.   Dim 20 Mar - 15:15

Un cognement se fit entendre alors que l'être miraculé entrait dans la pièce. Sa peau était plus miroitante que jamais, une fumée blanchâtre lui donnant l'allure d'un spectre l'entourait : la condensation ... l'air ambiante réchauffait sa peau glacée, bien que les locaux du château était plutôt frais afin de préserver le chocolat que composait ces lieux. L'être avança nu pieds dans ce bureau aussi froid qu'il voulait le laisser paraître. Il ne pourra lui faire confiance tant qu'il ne lui prouve rien en retour ...


"Que puis-je dire ... si je pouvais t'approcher un peu plus, je pourrais t’ausculter ... mais tu as tout à fait raison, il te faudrait un bain. UN bain frais de préférence .."


D'un élan plutôt mou, il se leva de son siège, contourna le bureau en acajou pour se mettre en face du garçon. Sa main prit délicatement la sienne pour le guider a travers deux petits couloirs jusqu'à la salle de bain.
Cette salle d'eau était de couleur bleu foncé et blanc, les baignoires comme ranger en file indienne et les douches de mêmes. Les lavabos se faisaient par dizaine contre le mur , des miroirs placés juste au-dessus.



"Avant que tu ne plonges, laisses moi t'examiner de plus près"


Le médecin enleva les vêtements du garçon, ce tissu qui ne ressemblait plus à rien, son visage se faisant proche des marques récentes sur son corps : aucune arrières pensées, il était véritablement dans son rôle de médecin. Ces doigts palpaient la peau, allant même voir ces endroits intimes. Il déclara ces constatations lorsqu'il eut terminé


"Alors, je peux constater que tu as des poux, une lotion et un peigne anti-poux fera l'affaire, certaines marques se sont infecter, il faut prendre des antibiotiques ainsi que les soigner afin d'éviter les sur-infections. Par le pue qui coule par ton fondement, si je puis dire ainsi, tu as du te chopper une MST et peut être une urétrite si tu as du mal à uriner. Ensuite, si mon intuition est bonne, tu dois avoir des vers qui se balade dans ton ventre : ne te fais pas de soucis, il suffit d'avaler une gélule et tout ira mieux ensuite ! Ton cas n'est pas irrémédiable mais tes marques au fer resterons à vie."


Malgré tout se constat, il caressa les cheveux du garçon, l'installant dans une baignoire et fit couler de l'eau en restant près de lui, ne souhaitant pas non plus qu'il fasse un malaise et se noie stupidement dans l'eau.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Florian Gomez
Féminin Messages : 31
Age : 26

Plaisir liquide~
Orientation sexuelle: ... Pas intéressé (Asexué)
Amant(s):
Statut social & métier: Esclave évadé
MessageSujet: Re: La plage est un endroit où il est séant... de le montrer.   Sam 14 Mai - 23:04

Je regarde le médecin un moment, le regardant de haut en bas. Il dégage de la confiance, je pourrais très bien me laisser aller, mais je suis sur la défensive, je ne sais pas pourquoi... Je me dis que si je le fais pas un jour, quelqu'un va mal prendre ma défensive, je devrais commencer à m'ouvrir surtout que je ne suis plus chez mon maitre... Je secoue la tête pour remettre de l'ordre dans mes pensées pour écouter se médecin attentivement.

"Pour m'ausculter, il n'y a aucun problème, il vaut mieux prévenir que guérir... Je dois très bien avoir des problèmes, exemple des mts, ça ne m'étonnerais même pas... Vous avez raison d'un côté, je devrais arrêter d'être si renfermer et laisser la chance d'avoir confiance à certaines personnes..."

Je sens une petite chaleur rassurante sur ma main, je baisse le regard un moment avant de serre doucement la sienne, je rougis un peu d'une couleur fraise à cause de sa chaleur. Je le suis en entendant mes pieds nues et en mauvais états claqués sur le carrelage froid. Je baisse le regard au sol entendant des gouttes tombés au sol, c'est une de mes plaies qui saigne encore. Je soupire, à force j'ai l'habitude, de toute façon bientôt je serais soigné convenablement. Je préfère mettre ma main sur la plait en marchant pour faire le moins de tache et j'entre dans la salle des bains. Voir des lieux propres et sains me manquais sérieusement... Je me sens un peu plus serein, mais certainement que ça ne se voit pas beaucoup. Je m'arrête de marcher devant le médecin et je l'observe encore une fois, à ce moment même il parait si professionnel, pour lui je dois être un patient, c'est plus tôt normal. Mais qu'il n'est aucune arrière pensée est presque surprenante, la plus par des personnes que j'avais rencontré depuis que je suis esclave c'est d'avoir mon corps, comme si j'étais un objet et non un être vivant...

"Bien sur, vous le pouvez, mais faites attention, j'ai mal partout..."

Je relâche ma blessure, le laissant me déshabiller, mes vêtements sont tellement en mauvais états qui ne cachaient plus grand chose. Je me mordais la lèvre inférieur quand il palpait ma peau. Je me demande encore comment je fais pour toléré autant la douleur, mon corps est remplis que ça, des plais ou des cicatrices vieilles ou nouvelles... Je restais sans bouger, le laissant faire son travail de docteur sans protester.

"Merci beaucoup docteur... Pour certaines choses, j'avais deviné que quelque chose n'allait pas, mais merci encore d'avoir pus donner des confirmations... Comme tout ça peut se faire guérir, c'est déjà plus rassurant, j'avais presque peur d'avoir quelque chose d'incurable... Je vais faire des efforts pour ma santé vu que je veux guérir, ici sera plus simple aussi pour ça..."

Je regarde mes marques au fer, j'en ai sur presque la totalité du corps, franchement mon maitre était un taré et un fou, surement le pire de tous. Alors que j'étais dans mes pensées, sa main me surpris en caressant mes cheveux, je rougis un peu, mes joues devenant d'un rouge presque fraise. Je me met rapidement dans la baignoire avec son aide et je regarde silencieusement l'eau couler. Elle est froide et rafraichissante, me décontractant rapidement. Je ferme l'eau moi-même avant de coller mon dos contre le rebord, je prends le temps de relaxer. Un bon bain m'avais manqué et ça me fais un grand bien! Après quelques minutes je prends ce qui me faut pour me laver, commençant par mes cheveux et ensuite le corps. J'allais minutieusement pour ne pas trop me faire mal, mais je fais souvent des grimaces de douleur. Le seul endroit qui me restais ensuite était mon dos, l'endroit que j'ai un peu plus de difficulté, pas à cause de ma flexibilité, mais plus tôt par la souffrance. Je retourne vers le docteur pour lui donner de l'aide, c'est légèrement embarrassant de demander ça en plus!

"Monsieur, j'ai quelque chose à vous demandez... Pourriez-vous lavé mon doc s'il vous plait? La douleur me tiraille trop pour que je me tortille à me laver à cette endroit..."

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: La plage est un endroit où il est séant... de le montrer.   

Revenir en haut Aller en bas
 

La plage est un endroit où il est séant... de le montrer.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sekai Okashi :: Hosted by imgur.com :: Plage Cacao-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit